Découvrez le nouveau service Azure Windows Virtual Desktop !

Après plusieurs mois de préversion publique, Microsoft a récemment annoncé la disponibilité publique de sa nouvelle offre Virtual Desktop ! Windows Virtual Desktop ou WVD est un service de poste de travail virtuel en mode service (DaaS : Desktop as a Service). Ce service permet à des utilisateurs professionnels d’accéder à des applications et des OS Windows virtualisés de manière totalement transparente.

Différentes fonctionnalités permettent d’améliorer grandement l’expérience utilisateur par rapport à la concurrence comme App Attach, le mode multi-sessions, un support plus performant de la visioconférence grâce au AV Redirection ou encore des partenariats avec différents éditeurs.

Windows Virtual Desktop sur Azure

Selon Microsoft, l’offre connait déjà un certain succès avec déjà plus de 20.000 entreprises inscrites à la preview. Afin d’améliorer l’expérience utilisateur de son nouveau service, Microsoft a récemment racheté la firme FSLogix , une société spécialisée entre autres dans les bureaux virtuels.

Après plusieurs mois de version bêta, nous sommes en mesure de vous fournir librement le service Windows Virtual Desktop. Le service est gratuit pour les titulaires de certaines licences (voir visuel ci-dessous) mais il faut tout de même payer des frais liés à la consommation des machines virtuelles et de service sur Microsoft Azure.

Par rapport à d’autres services de bureaux virtuels, le plus gros avantage de Windows Virtual Desktop se situe dans la gestion de multiples sessions sur une même machine virtuelle. Le client d’accès aux bureaux et applications virtualisés est proposé sur Windows, Mac, Android, iOS et en HTML5.

Le service WVD est très intéressant d’un point de vue financier pour les entreprises ayant un réel besoin de VDI. Certaines organisations pourront ainsi remplacer leurs infrastructures VDI existantes par ce service beaucoup plus modulable et performant pour un coût de maintenance plus faible.

Un éventuel remplaçant du VDI ?

Plusieurs analystes spécialisés ont fait part de leur enthousiasme pour ce nouveau service qui constitue une excellente alternative au VDI. Ainsi Rich Gibbons, analyste de licences chez ITAM Review, estime que le fait de jouir de tous les avantages d’un service VDI sans se soucier de l’infrastructure à maintenir est une opportunité d’économies pour de nombreuses organisations.

Nos premiers essais nous ont permis de constater la simplicité de l’expérience utilisateur et la réactivité de Windows Virtual Desktop. Par rapport à une version Windows 10 classique, la majorité des utilisateurs ne verront aucunes différences.

Un des gros avantages du Desktop as a Service se situe bien évidemment dans la flexibilité de la mise à disposition des postes pour les utilisateurs. Exploiter Windows VD permet ainsi d’absorber les fluctuations de l’activité des collaborateurs. Différents secteurs tels que la finance, la comptabilité ou le juridique peuvent en tirer parti pour exploiter des environnements totalement managés et sécurisés sans avoir à supporter de lourds coûts d’infrastructures IT. On peut aussi imaginer exploiter ce service DaaS pour des scénarios d’aide à la reprise d’activité en cas de sinistre.

Intégrations et fonctionnalités de Windows Virtual Desktop

Depuis quelques années, Microsoft mise fortement sur ses partenariats avec des experts reconnus sur certains services. Windows Virtual Desktop bénéficie donc de multiples partenariats pour fournir un service performant de poste de travail virtuel.

Grâce au partenariat avec Samsung, Windows Virtual Desktop permettra aux employés les plus mobiles d’accéder à une expérience complète de Windows 10 et Office 365 ProPlus au travers de Samsung DeX (pour « Desktop eXperience »). Samsung DeX est un service permettant de bénéficier d’un poste de travail en connectant son smartphone à un écran externe et certains périphériques.

Microsoft travaille aussi main dans la main avec des spécialistes de la virtualisation comme Citrix et VMware pour supporter le nouveau service Windows Virtual Desktop au travers des produits Citrix Workspace et VMware Horizon. Citrix et VMware apportent donc des outils supplémentaires pour administrer, sécuriser et protéger ces environnements de travail virtualisés.

Windows VD et App Attach : Stocker les applications à l’extérieur d’une machine virtuelle

Afin de proposer un service plus performant que ses concurrents, Microsoft a développé une nouvelle technologie nommée « App Attach ».

App Attach permet de stocker les applications packagées avec MSIX en dehors d’une machine virtuelle pour que les applications puissent se connecter seulement lorsque les utilisateurs en ont besoin. Cette technologie révolutionne les standards en termes de streaming applicatif car elle permet un gros gain de performances pour la virtualisation des postes tout en offrant toujours un haut niveau d’expérience utilisateur. La stratégie de Microsoft consiste donc à séparer les données utilisateur, les applications et le système d’exploitation pour optimiser chacune de ces briques sur son propre serveur.

L’utilisateur pourra donc accéder à la suite Office 365 en virtualisation de manière totalement transparente car les applications se comportent comme si elles étaient exécutées en local.

Il est encore trop tôt pour faire un retour d’expérience concret sur App Attach mais si cette technologie fonctionne comme promis et si les développeurs y adhèrent, elle pourrait permettre à Microsoft de faire un grand bon dans l’hébergement d’applications virtualisées.

AV Redirection pour la visioconférence Teams

Ces 2 dernières années, Microsoft a beaucoup fait évoluer ses services de collaboration et de communication unifiée avec notamment l’arrivée de Teams. Jusqu’à présent l’expérience de visioconférence via un bureau virtuel présentait quelques problèmes de qualité avec notamment un gros problème de latence entre le son et l’image. Cette latence pouvait aussi engendrer des problèmes d’écho car la fonctionnalité anti-écho incluse dans Teams ne permettait pas de gérer ce décalage. Afin d’améliorer l’expérience utilisateur, Microsoft a développé un nouveau système nommé « AV Redirections ».

Le problème se situe dans le fait d’avoir un intermédiaire supplémentaire. Comme vous pouvez le constater sur le schéma ci-dessous, lorsque que vous réaliser un appel en visioconférence entre 2 bureaux virtuels, le flux audio-vidéo transmis passe par le premier client Teams, puis dans une 1ère machine virtuelle (VM) à une 2nde VM et enfin au client Teams destinataire. Dans ce cas, les données étaient transmises de VM en VM avec de multiples encodages avant d’atteindre le destinataire. Ces encodages consommaient une grosse part de ressources serveur et pouvaient donc aussi impacter les autres utilisateurs du serveur.

Le protocole AV Redirection pour Teams va transmettre le flux audio-vidéo directement d’un client Teams à l’autre en outrepassant la machine virtuelle (voir schéma ci-dessous). En réduisant le nombre de traitements, ce nouveau protocole permet donc de supprimer les latences et offre une meilleure qualité d’appel tout en consommant moins de ressources. L’expérience utilisateur se rapproche donc beaucoup plus du « full-metal » c’est-à-dire d’un appel classique entre 2 PC. Pour réaliser cette amélioration les équipes de Teams ont misé sur le WebRTC (Web Real-Time Communications), une technologie open-source de streaming audio-vidéo.

Mode multi-sessions

Windows Virtual Desktop permet à un utilisateur d’accéder à une interface de travail complète via un ordinateur, tablette ou smartphone mais pour aller encore plus loin dans la simplicité de mise en place, Microsoft a décidé d’ajouter à son service un mode multi-sessions.

Le mode multi-sessions est clairement la fonction phare Windows Virtual Desktop par rapport à ses concurrents ! Il fournit des sessions de bureau à distance avec plusieurs utilisateurs distants connectés sur une même machine virtuelle ou sur Windows Server. Cette fonctionnalité reprend la succession de RemoteApp, un service simplifié d’applications de bureau à distance que Microsoft a arrêté en 2016.

Extension de support Windows 7 avec Virtual Desktop

Extension de support Windows 7 pour virtual desktop

Pour certaines entreprises, Windows Virtual Desktop présente un autre atout : l’extension des mises à jour de sécurité pour Windows 7. Ainsi pour les clients utilisant des instances virtuelles sous Windows 7, le support Microsoft a été étendu pour 3 ans (jusqu’en janvier 2023). Microsoft souhaite donc laisser un peu plus de temps pour la migration vers Windows 10 afin de leur laisser une chance d’adopter Windows Virtual Desktop.

Cette extension de support offrira à certains services informatiques une option gratuite pour supporter leurs applications métiers dans le cadre d’une migration prochaine vers Windows 10.

Au-delà des différents avantages que présentent ce nouveau service pour les utilisateurs, la notion de bureau virtuel représente une véritable opportunité pour améliorer la collaboration de certaines entreprises. Si vous souhaitez en savoir plus ou bénéficier de conseils gratuits sur un éventuel projet, n’hésitez pas à contacter notre équipe !

Contactez-nous

Articles similaires :

  • Les services Cloud s’immiscent de plus en plus en milieu professionnel et sont désormais incontournables pour la collaboration. Office 365 en est un bon exemple et la suite s’appuie de plus en plus sur Azure pour compléter ses différents services. Exploiter Azure permet de renforcer la protection des utilisateurs sur…
  • Sauvegardez vos données dans le Cloud avec Azure Backup Openhost vous accompagne dans la définition de vos différents scénarios et vous aide à faire le meilleur choix possible pour votre entreprise. Une solution de backup complète   Sauvegarder vos dossiers et fichiers, vos bases de données SQL, serveurs ou encore…
  • On peut dire que ces derniers mois ont été très mouvementé du côté du Cloud Azure de Microsoft et ce n’est pas près de s’arrêter ! En plus d’ajouter de nombreuses briques de collaboration à l’environnement Office 365, Microsoft renforce en parallèle ses services de protection et sécurité avec Azure Active…