PCA : Définir les membres de la cellule de crise

Cher lecteur,

Bienvenue dans le monde merveilleux de la continuité d’activité ! Tachant de rompre avec un discours parfois très académique ou au contraire très (trop ?) technico-technique, nous avons pris le parti de vous proposer une fiction sur le sujet du plan de continuité d’activité. Cette fiction, découpée en sept articles, met en scène la société Machepro de ses premières réflexions jusqu’au déploiement de son PCA. Cet article aborde la définition et le rôle des membres de la cellule de crise.

N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions, remarques et autres réflexions,

Bonne lecture,

L’équipe Openhost

Lire l’article précédent : Article 3 – Tableau des risques et scénarios de crise

Article 4 – C’est la crise : qui est qui ?

C’est plein d’entrain que Julie se rend à cette nouvelle réunion du Comité exécutif du PCA de la société MACHEPRO. Aujourd’hui, elle va laisser un peu la théorie de côté et rentrer dans les détails pratiques du PCA. Au menu : désignation de la cellule de crise et présentation du dispositif de conduite de crise.

« Bonjour à tous ! Aujourd’hui, deuxième réunion majeure du Comex, commence Julie. Vous savez tous que nous allons aborder la suite du programme que nous nous sommes fixés, et qui est donc la désignation des membres de la cellule de crise et la présentation du dispositif de conduite de crise. Je ne peux qu’attirer votre attention sur l’importance de cette réunion. Nous allons désigner les personnes qui seront aux commandes en cas de crise majeure. On va donc parler humain. Je vais donc commencer par un petit cadrage des discussions qui vont suivre. Tout d’abord, rien de ce qui se dira au cours de cette réunion ne devra sortir de cette pièce, notamment sur les raisons qui nous pousse à choisir un tel plutôt qu’un autre. Ensuite, pas question de hiérarchie non plus : Les seuls critères qui nous intéressent ici sont des critères de compétences et de compétences uniquement. Bien. Commençons.

Au centre du dispositif, 3 personnes constituent le noyau dur  de la cellule :

Définir les rôles des membres de la cellule de crise du PCA

  • Le directeur de crise : c’est un peu le capitaine du navire en somme ;
  • Le responsable administration et logistique : C’est un maillon essentiel du dispositif. Il assure la mise à disposition de l’ensemble des outils et moyens techniques dont la cellule de crise a besoin. Sans lui, la cellule n’a pas les moyens de remplir sa mission ;
  • La responsable du PCA (Julie) : Je vais partager la responsabilité de la cellule de crise avec le directeur de la cellule. Le directeur à une vocation plus décisionnelle, et moi plus opérationnelle. Le directeur décide, je mets en œuvre. »

Étendre la cellule de crise du PCA

« C’est bien tout ça, mais tu ne vas un peu vite en besogne ? Parce que pour l’instant si j’ai bien suivi, le PCA n’est pas encore déclenché. Donc qui décide de déclencher le PCA ? Pierre ? », demande Victor.

« J’y venais. La décision d’activation revient au directeur de crise. C’est lui qui décide si on passe en mode crise ou non. Avez-vous des questions sur les rôles du RPCA, du directeur ou du responsable logistique ? »

« Oui, moi j’en ai une », répond Simon, « Je ne vois pas trop l’utilité du directeur de crise par rapport au RPCA. Il fait un peu figuration là non ? »

« Pas tant que ça en fait, commence Julie. Son rôle est plus global, le RPCA est dans l’application du plan, le directeur a une vision plus objective de la situation. Il donne les grandes orientations de la gestion de crise ».

« Et les autres membres de la cellule de crise alors ? Parce que vous n’allez pas être que trois pour gérer la crise je suppose ? » relève Victor, fin observateur s’il en est.

« Alors « les autres » comme tu dis. Autour du noyau dur, il va y avoir une équipe de collaborateurs que nous allons désigner par avance. Je les ai appelé « opérateurs » sur le schéma. Ces personnes font parties de la cellule et doivent donc être mobilisables instantanément en cas de convocation de la cellule de crise. »

Il est nécessaire d'étendre l'équipe de crise pour appliquer une reprise d'activité plus rapide

« Et les correspondants locaux sont ceux qui sont chargés de gérer la crise sur le site de production c’est ça ? » demande Marc.

« Oui, mais pas que. Si un sinistre se déclare dans le site de production, la cellule de crise étant à Paris, nous la piloterons de Paris et le correspondant local sera notre unique interlocuteur. C’est lui qui mettra le PCA en œuvre là-bas. Il n’est pas responsable de la gestion de crise, mais en est un acteur majeur. D’où l’importance que tous les salariés soient sensibilisés au rôle qu’ils peuvent tous être amenés à jouer dans l’application du PCA. J’avais pensé mettre en place un PCA à part entière pour le site de production, mais je pense que l’investissement n’est pas à la hauteur des risques encourus

D’autres questions ? Non ? Bien, je propose que nous désignions les deux membres du noyau dur de la cellule de crise : le directeur et le responsable logistique. »

Après quelques échanges sur les personnes à nommées, les membres du Comex se mettent d’accord sur Charles comme directeur du crise et Raphaël comme responsable administration et logistique. L’un comme l’autre ont une excellente connaissance du monde l’entreprise, ayant travaillés ailleurs avant leur embauche dans la société Machpro. Le Comex et les membres de la cellule de crise désignent alors les autres membres de la cellule.

« Parfait ! s’exclame Pierre, ça avance cette histoire ! Prochaine étape, la conduite de crise ! »

Lire l’article suivant : Article 5 – Les procédures de gestion de crise

Mettre en place un PCA dans votre entreprise