Cyber Signals, le nouveau rendez-vous trimestriel de Microsoft sur l’état de la cybersécurité dans le monde

Microsoft a récemment dévoilé Cyber Signals, le nouveau rendez-vous trimestriel de Microsoft sur l’état de la cybersécurité dans le monde.

Openhost vous propose un rapide tour d’horizon de ce premier rapport 2022. 

L’identité, nouveau champ de bataille des experts de la sécurité 

Les attaques basées sur l’authentification font partie des attaques les plus fréquentes. Ce rapport se base sur les dernières données et recherches de Microsoft en matière de sécurité informatique, y compris l’analyse de 24 trillions de signaux de sécurité combinés aux renseignements obtenus en surveillant plus de 40 groupes d’États-nations et plus de 140 groupes d’attaquants. 

En 2021, Microsoft a intercepté 35,7 milliards d’e-mails de phishing et bloqué plus de 25,6 milliards d’attaques menées via l’authentification. Pourtant, seuls 22 % des utilisateurs d’Azure Active Directory (Azure AD) ont mis en place une protection par Authentification Multifacteur (MFA) en 2021. 

Les solutions MFA contribuent fortement à la prévention de diverses menaces et chez Openhost, nous nous engageons à sensibiliser nos clients sur de telles solutions pour mieux se protéger. Le principe est simple : s’assurer que les gens sont bien ceux qu’ils prétendent être lorsqu’ils accèdent aux comptes et services de Microsoft. 

Face à l’augmentation du nombre de personnes travaillant à distance et accédant à leurs applications et données professionnelles à partir de plusieurs endroits (domicile, espace de coworking, transports en commun, espaces de restauration…), nous souhaitons faire prendre conscience à nos clients de l’importance d’une authentification sécurisée. Et il ne s’agit pas seulement de sécuriser vos entreprises, ce sont vos données personnelles, vos appareils, vos applications, vos plateformes et vos environnement Cloud qui sont également des cibles. 

Article de blog "Tout comprendre sur l'Authentification Multifacteur (MFA)"
  • 9,6 millions, c’est le nombre de menaces de logiciels malveillants bloqués par Microsoft for Endpoint entre janvier et décembre 2021 
  • 35,7 milliards, c’est le nombre d’emails de phishing et autres emails malveillants bloqués par Microsoft Defender pour Office 365 entre janvier et décembre 2021 
  • 25,6 milliards, c’est le nombre de de tentatives d’attaques par force brute*, détectés et bloqués par Microsoft (Azure Active Directory). 

On ne saurait trop insister sur la nécessité d’imposer l’adoption du MFA, tant la simplicité et le faible coût des attaques centrées sur l’identité les rends indispensables.

Microsoft

Les cyberattaques menées par les acteurs étatiques explosent : en seulement trois ans, elles ont été multipliées par deux. Les entreprises à forte valeur ajoutée telles que les laboratoires pharmaceutiques et les sociétés technologiques en sont les premières victimes, suivies par l’industrie de la cyberdéfense, les médias et les institutions gouvernementales. Malgré leurs vastes ressources, ces attaquants s’appuient souvent sur des techniques simples pour voler des mots de passe faciles à deviner. Ils peuvent donc accéder rapidement et facilement aux ressources des entreprises ciblées. 

Si les informations d’identification des utilisateurs sont mal gérées ou laissées vulnérables sans protection forte comme le MFA, les acteurs étatiques continueront à utiliser les mêmes tactiques simples.   

Nos experts vous accompagnent dans la mise en place du MFA dans votre entreprise. Contactez-nous pour en savoir plus ! 

Bandeau Contactez-nous pour mettre en place le MFA dans votre entreprise

Pour vérifier si vous avez déjà activé le MFA pour vos utilisateurs Office 365, rendez-vous sur le Centre d’administration Microsoft 365 rubrique « Utilisateur », puis cliquez sur « Utilisateurs actifs »

Centre d'administration Microsoft 365

Les cyberattaques avec ransomware paraissent omniprésentes. Pour prévenir les attaques impliquant un rançongiciel, il convient d’abord d’identifier comment procèdent les attaquants pour réaliser leur intrusion.

Il existe 3 principaux vecteurs :

  • La messagerie électronique :  Les attaquants visent la messagerie électronique parce que les emails ainsi que leurs pièces jointes (évidement piégées) sont généralement ouverts sur des postes de travail au sein du réseau de l’entreprise. Plutôt astucieux !
  • Le bureau distant : Les cybercriminels utilisent la force brute* pour tenter de s’infiltrer à distance dans le réseau de l’entreprise. De cette manière, ils peuvent faire tout ce qu’un employé légitime peut faire, y compris accéder à des données confidentielles.
  • L’exploitation des vulnérabilités : Tout système vulnérable directement exposé sur internet et auquel les correctifs disponibles n’ont pas été appliqués peut constituer un vecteur d’attaque. Par exemple, une mise à jour qui n’a pas été appliquée sur votre PC le rend vulnérable et constitue une porte d’entrée idéale pour des attaquants.

Pour aller plus loin, découvrez dès maintenant nos 10 bonnes pratiques pour assurer la sécurité informatique de votre entreprise.

10 bonnes pratiques pour assurer la sécurité informatique de votre entreprise

“L’utilisation de solutions axées sur l’identité, notamment l’application de l’authentification multifactorielle (MFA) […] améliore considérablement la protection des appareils et des données, d’autant plus que le travail hybride continue de créer des scénarios où l’accès à distance, les rôles des utilisateurs et les emplacements physiques varient. Ces solutions aident les organisations à mieux contrôler l’accès aux informations critiques pour l’entreprise et à identifier les activités potentiellement anormales.”

Christopher Glyer, Principal Threat Intelligence Lead, spécialisé dans les ransomware au Microsoft Threat Intelligence Center (MSTIC)

* L’attaque par force brute est une méthode utilisée pour trouver un mot de passe ou une clé. Il s’agit de tester, une à une, toutes les combinaisons possibles. 

Source : https://news.microsoft.com/wp-content/uploads/prod/sites/626/2022/02/Cyber-Signals-E-1-218.pdf

Articles similaires :

  • 10 bonnes pratiques pour assurer la sécurité informatique de votre entrepriseOpenhost vous aide à assurer la sécurité informatique de votre entreprise grâce à des solutions Microsoft 365 et Azure en s’appuyant sur les recommandations de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Ce guide a pour objectif de vous informer sur les risques et les moyens de vous…
  • Découvrez Microsoft IntuneLes appareils mobiles sont omniprésents dans nos entreprises et avec le travail à distance, les ordinateurs portables, les tablettes et les smartphones sont devenus des outils indispensables à notre productivité. Microsoft Intune vous permet de répondre aux différents besoins de votre entreprise, de la simple gestion des périphériques (PC, smartphone, tablette) à…
  • La cybersécurité pour les TPE/PME en 10 questionsL'Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) publie, en partenariat avec la Direction générale des entreprises (DGE), une nouvelle édition de son guide sur la cybersécurité des TPE et PME. En mettant en place quelques mesures simples mais essentielles, vous pourrez protéger votre entreprise contre de nombreuses cybermenaces,…